arts martiaux japonais et russes Lausanne : jiseido, taichi chuan, qi-gong, systema, self-defense,dojo lello, art martiaux lausanne, taichi chuan,qi-gong , qigong, systema, jiseido,lausanne, arts martiaux,bernard lello, combats, sabre, kenji tokitsu

©Bernard Lello. Tous droits réservés. webmaster@dojolello.com
Menu Menu
Jisei-Kiko
Le Jisei-Kiko développe le potentiel physique et psychique latents en chacun d'entre nous. Sa pratique permet de cultiver la sensibilité interne du corps et est fondamentale pour atteindre santé et bien-être.


Eduquer son propre corps à partir de l'intérieur. Nous respirons par les poumons et la peau et, associant à la respiration différentes images, il est possible de stimuler notre corps de façon différente et de percevoir différentes sensations. Une intériorisation qui fait naître un regard intérieur capable de percevoir toujours plus en profondeur.

S'entraîner et se sensibiliser à la perception du
ki est la base pour atteindre la santé, objectif premier de la méthode Tokitsu-Ryu. Le kiko, ou art du souffle/énergie, est l'élément qui structure la méthode, dans la mesure où mobiliser et renforcer son énergie est une pratique qui se retrouve, de façon explicite ou implicite, dans toutes les disciplines qui la composent.

Le Jisei-Kiko naît de la collaboration entre le docteur
YAYAMA Toshihiko et Maître K.Tokitsu. Dans cette méthode convergent des éléments du bouddhisme, du taoisme, du yoga, de différents arts martiaux ainsi que des médecines chinoise et occidentale. Le Jisei-Kiko fait sien le concept de chakra, qui en yoga identifie les principaux centres d'énergie dans le corps humain.

Le Jisei-kiko, composé de différentes séries d'exercices et
kata, vise à augmenter les capacités physiques par le biais de la pratique des arts martiaux et permet de développer de façon optimale le dynamisme naturel du corps humain. Ce dynamisme se construit par la sensibilisation progressive au ki et par sa circulation dans le corps. Pour faire circuler le ki dans le corps il faut faire fonctionner chaque articulation de façon optimale.

La définition de l'articulation dans le Kiko est spécifique. Au-delà des articulations traditionnelles (poignet, cheville, coude, genou, épaule, hanche, etc.), sont aussi inclus le bas ventre, le nombril, le plexus solaire, la poitrine et la partie inférieure de la gorge. Ces parties mobiles du corps, que l'on peut dénommer articulations « techniques », sont des sièges d'énergie dans lesquelles se développe une force considérable. Ainsi, il est non seulement nécessaire d'augmenter le nombre d'articulations techniques, mais aussi d'augmenter la fonctionnalité de chacune d'entre elles. Il faut développer toutes les articulations de façon à ce que chacune devienne siège d'énergie, et en même temps renforcer les autres chakras. Cela comporte également un plus grand dynamisme corporel.

Dans le Jisei-kiko, des chakra du tronc on fait des articulations (les charnières) et des articulations naturelles (poignet, cheville, coude, genou, épaule, hanche), des
chakra.

En faisant de façon intense les exercices étudiés pour accroître la santé on accède automatiquement à l'efficacité, au sens technique du terme, utilisant le ki lors des combats, mais aussi au sens physique, augmentant son bien-être. Chaque élève peut ainsi moduler l'intensité de sa pratique selon ses propres objectifs.